couple orques - L'Orque ou épaulard, le superprédateur des mers...

L’orque ou épaulard (n. f.) est un  mammifère marin de l’ordre des cétacés. C’est l’un des plus grands carnivores de la planète qui fait partie des superprédateurs marins. Elle est souvent assimilée à une baleine par sa taille, mais en vérité l’orque est le plus grand des dauphins. Elle fait partie de la famille des Delphinidés et est facilement reconnaissable grâce à sa coloration blanche et noire et ses grands ailerons d’un à deux mètres.

L’orque est cosmopolite, elle vit en groupe et peut s’apprivoiser. C’est un prédateur intelligent et polyvalent qui utilise différentes techniques de chasse pour capturer ses proies.

Classification (taxonomie)  (1) de l’orque

L'orque fait partie de l'ordre des cétacés
© Diffomedia

L’orque  est de la même famille que les dauphins et les globicéphales. On considère, en général, qu’elle  ne forme qu’une seule espèce. Mais on peut retrouver néanmoins différentes formes morphologiques selon l’habitat (formes antarctiques et formes du Pacifique NE). La NOAA (l’Agence américaine d’observation océanique et atmosphérique) indique que depuis quelques années, des études génétiques ont conduit de nombreux spécialistes a émettre l’hypothèse selon laquelle de nombreuses espèces et de sous-espèces d’orques existent dans le monde entier.

On peut d’ores et déjà dire qu’il existe trois formes bien distinctes qui sont aujourd’hui reconnues en tant que telles : les résidentes, les orques nomades appelées aussi « bigg », et les orques de haute mer ou offshore.

Classification taxonomie de l'orque
© Diffomédia

Noms communs en différentes langues

Français : orque, épaulard, orque épaulard, orque gladiateur, épée de mer, baleine tueuse
Anglais : Killer Whale, Orca
Italien :  orca
Espagnol : espadarte, orca, orcas asesinas
Chinois : 虎鲸(hujing)
Japonais : 鯱 (shachi)

Procréation et progéniture de l’orque

Les tantes guident le veaux vers la surface avec leurs museaux à plusieurs reprises : il apprend ainsi à respirer. © Diffomedia. Extrait du livre "Dans le Sillage des Orques"

L’épaulard donne naissance à des petits tous les 3 à 10 ans et la période de gestation est de 15 à 18 mois. Un bébé épaulard est appelé « veau » et mesure à sa naissance de 1,8 m à 2,6 m de longueur pour un poids de 120 à 160 kg.

Lors de l’accouchement, des « tantes avenantes » entourent la mère et prennent le veau en charge pour le guider à plusieurs reprises vers la surface et lui apprendre à respirer. Lorsqu’il naît, la nageoire du veau est flexible et elle se raidit au fur et à mesure qu’il grandit.

Les veaux sont éduqués non seulement par la mère mais également par des jeunes femelles composant le groupe afin de lui transmettre leurs savoirs. Le veau est sevré après un an et quitte sa mère après 2 ou 3 ans de vie en communauté.

Quelques particularités de l’orque (poids, taille et durée de vie)

Les orques sont considérées comme faisant partie de la plus grande espèce de la famille des dauphins. Selon le type d’orque (Antarctique ou Pacifique) la taille et le poids seront différents…

  • À la naissance : 1,8 m à 2,7 m. et 160 à 200 kg.
  • Femelle : 6,4 m à 8 m et 1,3 à 3,6 tonnes selon les régions et certaines peuvent même atteindre 7,4 tonnes.
  • Mâle : 7,2 m à 9,7 m et 3,6 tonnes à 5,5 tonnes pouvant parfois aller jusqu’à 11 tonnes.

Les orques, les plus grands dauphins de la planète

Elles sont renommées dans le monde grâce à leur longue nageoire dorsale (plus longue chez le mâle que la femelle) et par la coloration typiquement noire et blanche de leur peau. Juste derrière la nageoire dorsale se trouve une tache intitulée « selle » car elle ressemble à une selle de cheval. Le corps de l’orque est cylindrique avec un profil aérodynamique qui se rétrécit aux deux extrémités. Pour vous donner un ordre de grandeur, imaginez-vous être devant un bus et vous aurez à peu près l’idée de la taille d’une orque.

Temps de vie moyen d’une orque

La durée de vie des orques en liberté se situe entre 50 et 80 ans  (les mâles vivent moins longtemps  que les femelles). Granny, la plus vieille orque est morte à l’âge de 103 ans. Par contre, en captivité l’orque vit beaucoup moins longtemps (17 ans pour les mâles et 29 ans pour les femelles).

Où trouver les orques ?


ou vivent orque 768x515 - L'Orque ou épaulard, le superprédateur des mers...
© Diffomedia

Comme les humains, on retrouve les orques un peu partout sur la planète car elles s’adaptent à tous les types de climats. On les rencontre surtout dans les mers et les océans qui bordent les pays côtiers et la plupart du temps le long des rives. On peut aussi bien les apercevoir dans les eaux chaudes de l’Équateur que dans les eaux glacées de l’Arctique ou de l’Antarctique.

La migration des orques
Les orques ne restent pas nécessairement dans une même zone et peuvent parcourir de longues distances. Il arrive, par exemple, qu’elles parcourent plus de 2 000 km pour aller de l’Alaska jusqu’en Californie.

L’orque, un superprédateur à l’alimentation diversifiée

De quoi se nourrit l'orque ? poissons, requins, dauphins, baleine,
De quoi se nourrit l’orque ? poissons, requins, dauphins, baleine… © Diffomedia

L’orque est un carnivore et elle se nourrit principalement de poissons, mollusques ou de mammifères. Il n’existe pas de prédateur de l’orque (à part l’homme). Pour en savoir plus sur  son alimentation, vous pouvez  lire l’article  « L’orque, un prédateur à l’alimentation très diversifiée ».

Les orques utilisent de nombreuses techniques pour attraper leurs proies. Elles chassent en groupe en utilisant l’écholocation pour communiquer. Pour attraper un phoque, par exemple, elles n’hésitent pas à « secouer » une glace à la dérive pour attraper celui-ci et se le lancer entre elles pendant plus de 2 heures avant de l’engloutir.

Population et comportement de l’orque

Les orques sont de nature très sociables. Elles vivent la plupart du temps en groupe appelé « pod ». La taille des pods peut aller de 1 à 200, mais le plus souvent on rencontre des groupes de 5 à 20 orques. Certains mâles sont également solitaires.
Il existe deux différents types de pods :
Le pod résident :   moins agressif et qui préfère chasser le poisson.
Le pod nomade : dans ce groupe, les orques agissent plutôt en meute, comme les loups, pour traquer les grands mammifères.

L’écholocation, la communication des orques

Les orques communiquent entre elles en utilisant l’écholocation. Elles produisent un son qui traverse l’eau jusqu’à ce que les ondes sonores atteignent un objet, ensuite, l’onde retourne à l’orque. Grâce à cette technique, elles sont capables de détecter ce qui est autour d’elles (taille, forme d’un animal ou d’un objet) ou de savoir s’il y a d’autres orques dans la zone.

Les orques se camouflent avec leurs couleurs : elles sont noires au dessus pour se dissimuler d’en haut et blanches en dessous pour qu’on ne puisse par les remarquer d’en bas.

orques vie en groupe - L'Orque ou épaulard, le superprédateur des mers...

 

Les menaces qui pèsent sur l’orque

Selon l’UICN (Union internationale pour la conservation de la nature) les données concernant l’orque sont insuffisantes à ce jour.

De nombreux peuples tuent depuis la nuit des temps l’orque (lire ici un article sur des orques tuées dans les Caraïbes). Tout d’abord pour se nourrir, et aussi parce qu’ils estiment que l’orque entre en compétition avec eux. En effet, ils mangent les poissons qu’ils veulent capturer

Aujourd’hui, l’orque est en danger en raison de la surpêche qui fait que le poisson se raréfie. La pollution de la mer représente un grave danger pour sa survie. On retrouve de nombreux polluants chimiques dans leurs proies mais également dans la mer.

Autres articles qui pourraient vous intéresser sur l’orque…

L’alimentation de l’orque.  Pour tout savoir les tactiques de chasse de l’orque et son menu au quotidien.

Un orque ou une orque ? féminin ou masculin ? après la lecture de ce post, vous n’hésiterez plus…

 

 

Achetez le livre "Dans le sillage des Orques"

Cliquez sur l’image pour acheter le livre sur Amazon  « Dans le sillage des orques »

Visionnez quelques pages  du livre « Dans le sillage des Orques » 

——

1. Taxonomie : en biologie, la taxonomie est la science des classifications inventée par Carl von Linné (XVIIIe siècle) . Elle a pour but de regrouper les organismes vivants afin de les classer (famille, genre, ordre, règne, domaine, etc.).